High-tech : les échecs commerciaux de ces dernières années

High-tech : les échecs commerciaux de ces dernières années

Blog Aucun commentaire sur High-tech : les échecs commerciaux de ces dernières années

Le domaine du high-tech a aussi raté. Même certains produits des géants de la technologie peuvent être des échecs commerciaux.

Le chien de Sony : Aibo

Commercialisé en 1999, ce petit chien de Sony est le premier robot de compagnie prévu pour initier les foyers à la robotique. Mais, sa commercialisation est un échec total vu qu’il ne s’est vendu qu’à quelques milliers d’unités. La cause est notamment son prix de 2 000 euros.

La console de jeu d’Apple : Pippin

Eh bien, la firme de Steve Jobs s’est aussi lancée dans la conception de console de jeu dans les années 90. Malheureusement, le dénommé Pippin, commercialisé par Bandai, n’as pas eu le succès attendu. Vendu à 620 USD, il n’a pas su faire le poids face aux leaders de ce secteur comme Nintendo ou PlayStation.

Le téléphone insolite de Nokia : N Gage

Nokia a déjà imaginé combinés téléphone portable et jeux vidéo dès 2003 avec le N Gage. Même si le groupe a été le leader des téléphones mobiles en France à cette époque, son nouveau portable n’a pas séduit les utilisateurs, même les adeptes de la marque. Les raisons étaient sûrement la forme inesthétique de l’appareil, le manque de praticité et la jouabilité médiocre.

Le Segway

Si le Segway était prévu pour détrôner les bicyclettes et trottinettes en matière de transport, il n’en fut rien. Certes, l’appareil semble être plus pratique, mais étant vendu à 5 000 euros, les acheteurs se montrent très vite réticents.

Le super audio CD

Le super audio CD était annoncé comme étant le successeur imminent de l’audio CD classique. Avec un son HD et une mémoire de stockage de 7.5 GO, il avait tout pour séduire les maisons de disque. Malencontreusement, il n’a pas été aussi apprécié que son prédécesseur.

Author

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.

Back to Top